Traitements anti-interleukines, qu’est-ce que c’est ?


Les interleukines sont des cytokines, des molécules présentes naturellement dans le corps, et qui jouent un rôle dans le système immunitaire. (1)
Produites en excès, elles se fixent sur certaines cellules du système immunitaire et déclenchent une série de réactions qui aboutissent au psoriasis. (2)


Il existe des médicaments appelés des anti-interleukines, et notamment des anti-IL-23 dans le traitement du psoriasis en plaques. L’anti-IL-23 va se lier à l’interleukine-23 pour l’empêcher de jouer son rôle dans la réaction inflammatoire. (3)

On les appelle des thérapies ciblées du fait de leur mode d’action spécifique sur l’IL-23. (4)

Il s’agit de biomédicaments, ou biothérapies : des traitements sophistiqués, fabriqués par des organismes vivants comme des bactéries ou d’autres cellules. Ils ne peuvent pas être fabriqués chimiquement. (4)



Suivi de votre traitement par anti-interleukines

Une surveillance médicale spécifique est nécessaire pour les biothérapies en raison des effets secondaires dont elles peuvent être responsables, en particulier le risque d’infection. (5)

Il est recommandé de voir votre médecin régulièrement afin de s’assurer de l’efficacité et de la bonne tolérance de votre traitement et de définir des objectifs conjoints d’évaluation du traitement. Ce rendez-vous régulier est l’occasion de faire le point sur la maladie et ses conséquences physiques, morales ou professionnelles éventuelles. (7)

La régularité c’est la clé

Quel que soit le rythme d’injection de votre traitement, la régularité est indispensable pour mettre toutes les chances de votre côté. N’arrêtez jamais votre traitement avant d’en avoir parlé avec votre médecin.



Voyager avec un traitement anti-interleukine

Faites le point avec votre équipe soignante ou votre pharmacien : prévoir les renouvellements de médicaments, anticiper les vaccins si nécessaire, bien gérer la chaîne du froid avec un sac isotherme.

Si vous prenez l’avion, il faudra vous organiser avant votre départ (le mieux est de contacter la compagnie aérienne). Pensez à : (8)

  • Une ordonnance en anglais utilisant la Dénomination Commune Internationale ou DCI de votre traitement (le nom de la molécule est identique dans le monde entier). Cette ordonnance pourra également se révéler utile lors de passage à la douane.
  • Un certificat en anglais attestant de votre maladie et surtout de la nécessité de transporter avec vous des dispositifs d’injection, et non en soute.
  • La boîte d’origine de votre traitement. Avoir votre traitement en cabine vous permet de ne pas vous retrouver démuni si jamais vos valises sont perdues, mais surtout d’éviter les écarts de température avec les bagages en soute.



  1. Inserm. Maladies auto-immunes. https://www.inserm.fr/dossier/maladies-auto-immunes/ (consulté le 01/06/2022)
  2. Girolomoni G et al. The role of IL-23 and the IL-23/TH 17 immune axis in the pathogenesis and treatment of psoriasis. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2017;31(10):1616-26
  3. Vidal. Psoriasis. https://www.vidal.fr/maladies/peau-cheveux-ongles/psoriasis.html (consulté le 03/10/2022)
  4. Ameli. Tout savoir sur les biothérapies. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/biotherapies/tout-savoir-sur-les-biotherapies (consulté le 15/06/2022).
  5. Ameli. Psoriasis. https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/assure/sante/themes/psoriasis (consulté le 05/07/2020)
  6.  Menter A et al. Joint AAD-NPF guidelines of care for the management and treatment of psoriasis with biologics. J Am Acad Dermatol. 2019 Apr;80(4):1029-72
  7. France Psoriasis. https://francepsoriasis.org/la-maladie/comprendre/psoriasis/ (consulté le 05/07/2022)
  8. Ameli. https://www.ameli.fr/assure/sante/medicaments/medicaments-et-situation-de-vie/preparer-trousse-medicaments-voyage (consulté le 15/06/2022).