La psoriasis en plaques


Le psoriasis en plaques, maladie bénigne la plupart du temps, peut générer une grande souffrance, physique et psychologique. (1) Il n’est d’ailleurs plus considéré aujourd’hui comme une simple pathologie cutanée, mais comme une véritable maladie systémique, ce qui signifie qu’il peut toucher d’autres organes ou être lié à d’autres maladies (diabète…). (2)



Données clés en France

2,4 millions d’adultes (4)

Apparition de la maladie
avant 20 ans dans 1/3
des cas (3)

Pic d’apparition entre 20
et 40 ans (3)

Touche autant les femmes
que les hommes (2)



Une maladie auto-immune


Il s’agit d’un dérèglement de votre système de défense immunitaire, conduisant ce dernier à s’attaquer aux constituants normaux de votre organisme, et générant de l’inflammation. Dans votre cas, cette inflammation est concentrée sur la peau, mais elle peut également porter sur d’autres parties du corps (les intestins, les articulations…). (5)



Le mécanisme du psoriasis en plaques


Le psoriasis en plaques est dû à une inflammation qui entraîne une prolifération des cellules de la peau (les kératinocytes). Le délai de renouvellement de ces cellules, normalement de trois semaines, passe alors à trois jours. La peau devient beaucoup plus épaisse (on parle d’hyperkératose).(3)



Les localisations du psoriasis en plaques


Le psoriasis en plaques peut toucher toutes les parties de la peau, s’étendre parfois sur de grandes surfaces, souvent au niveau des zones de frottement (coudes, avant-bras, genoux, bas du dos). (3)

Principales localisations du psoriasis en plaques (3)

Le psoriasis en plaques peut être lié à d’autres pathologies (c’est ce qu’on appelle les comorbidités liées au psoriasis) : maladies cardiovasculaires, maladies inflammatoires chroniques du tube digestif, diabète, état dépressif. C’est pourquoi votre médecin devra surveiller l’état général de votre santé en plus des aspects cutanés. (3,7)

Votre médecin va vérifier que vous ne souffrez pas de rhumatisme psoriasique (maladie inflammatoire qui touche les articulations). Le psoriasis et le rhumatisme psoriasique sont deux maladies liées; Si vous ressentez des douleurs articulaire, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. (1)



Une pathologie chronique


C’est une maladie chronique, ce qui signifie qu’elle dure et pourrait évoluer dans le temps.(5)

Elle est caractérisée par des pics inflammatoires appelés des « poussées » et des périodes d’accalmie appelées « rémissions ». Les durées sont variables, il peut s’écouler plusieurs années entre 2 poussées. (1,3)

Certains éléments de votre vie quotidienne ou de votre environnement peuvent déclencher des poussées ou aggraver l’activité du psoriasis en plaques. Ils peuvent être différents d’une personne à l’autre et évoluer au cours de la vie. Apprendre à les connaître peut vous permettre de les éviter. (1)

Possibles facteurs déclenchants ou aggravants (1,8)
  • Les frottements
  • Les traumatismes cutanés (dont le grattage des lésions)
  • Les infections
  • Le stress
  • Certains médicaments
  • L’excès d’alcool
  • Le tabac
  • Les changements de saison
  • Le surpoids
Le niveau de votre maladie va être évalué sur plusieurs critères (1) :
  • La surface du corps atteinte
  • La localisation (paumes des mains, visage etc.)
  • L’impact sur votre vie quotidienne (aux niveaux physique et social)
  • L’impact sur votre état psychologique

Votre équipe soignante prendra en compte votre ressenti et votre gêne au quotidien pour vous proposer la prise en charge la plus adaptée.



Une maladie qui ne se limite pas à la peau


Le psoriasis en plaques peut modifier l’image de soi et l’estime de soi et avoir des conséquences importantes sur la vie sociale, professionnelle et affective. (7)

Voici quelques préoccupations majeures des patients atteints de psoriasis, vécues au quotidien et qui peuvent modifier le parcours de leur vie.

Le regard des autres
peut aboutir à un repli
sur soi et une attitude de
retrait vis-à-vis de la
société (7)

En cas de psoriasis
sévère, un état dépressif
est constaté dans 30 à
40 % des cas. (3)

La vie professionnelle
est impactée chez 37 %
des patients (7)


34% des patients
souffrent de troubles
du sommeil. (11)

30 % des patients ont
renoncé à commencer
ou poursuivre une
relation amoureuse (7)
 

Si vous vous sentez concerné, parlez-en à votre médecin pour une prise en charge optimale de votre maladie et pour vous faire aider à bien vivre avec votre psoriasis en plaques.



Quiz


VRAI ou FAUX ? Testez vos connaissances sur le psoriasis en plaques. Ce sera peut-être l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la maladie et d’échanger avec votre entourage.

Le psoriasis en plaques, ce n’est pas une vraie maladie, c’est psychologique !

Le psoriasis en plaques est une maladie inflammatoire chronique tout à fait réelle, avec un fort retentissement sur la vie quotidienne. Apprenez à repérer et éviter les facteurs déclenchants ou aggravants : stress, certains médicaments, consommation de tabac et d’alcool. (8)

Le psoriasis en plaques à une composante héréditaire.

Il existe une prédisposition génétique à la maladie, ce qui explique l’existence de plusieurs personnes malades au sein d’une même famille, mais la transmission de génération en génération n’est pas systématique. (8)

Le psoriasis en plaques est contagieux.

Une personne atteinte de psoriasis en plaques ne peut pas transmettre la maladie : ni par le toucher, ni par les vêtements, ni par un contact physique. Son origine est «  multifactorielle » : une combinaison de plusieurs facteurs, comme la génétique, l’aspect immunologique…(8)

On ne peut pas guérir du psoriasis en plaques.

Grâce aux thérapeutiques actuelles, les symptômes du psoriasis en plaques peuvent être énormément diminués, voire disparaître (on dit dans ce cas que la peau est « blanchie »). Le terme « guérison » n’est pas approprié. Dans les maladies chroniques, on parle de « rémission ». (1,8)

Un traitement médicamenteux ne remplace pas une hydratation quotidienne de ma peau.

L’hydratation va agir sur la peau pour éviter la survenue des poussées. Elle est complémentaire des traitements médicamenteux qui vont agir sous la peau, sur les mécanismes de l’inflammation. (7)

Les bains de soleil sont conseillés.

Même si le soleil peut améliorer les plaques de psoriasis, il faut impérativement éviter de s’exposer. Le nombre de cancer de la peau est en constante augmentation. De plus, un coup de soleil est une agression supplémentaire pour votre peau, ce qui peut aggraver les lésions de psoriasis en plaques.
Si vous allez au soleil, prévoyez une exposition progressive et pensez à bien vous protéger (indice 50 à renouveler toutes les 2 heures).(8)

Si mon psoriasis en plaques s’aggrave, il devient un rhumatisme psoriasique.

Le psoriasis en plaques et le rhumatisme psoriasique sont deux pathologies bien identifiées, même si ce sont toutes les deux des maladies auto-immunes chroniques générant de l’inflammation à certains endroits du corps. Le rhumatisme psoriasique correspond ainsi à une atteinte inflammatoire des articulations et des enthèses.
Les maladies sont liées : jusqu’à 30% des personnes atteintes de psoriasis peuvent souffrir de rhumatisme psoriasique.
Dans certaines cas, le rhumatisme psoriasique peut survenir avant l’apparition d’un psoriasis en plaques. (9)

Le psoriasis peut entraîner un risque de maladie cardiovasculaire, même si c’est une maladie dermatologique.

Les personnes atteintes de psoriasis en plaques auraient deux fois plus de risque de développer une pathologie cardiovasculaire : athérosclérose, diabète de type 2, infarctus du myocarde. (3)

Le psoriasis peut provoquer des troubles du sommeil.

Les problèmes de sommeil concernent un tiers des patients atteints de psoriasis. (10)
La fatigue due à un mauvais sommeil peut avoir des conséquences à long terme sur la vie familiale, l’absentéisme au travail ou à l’école , la santé mentale. C’est pourquoi c’est un facteur à prendre en compte. Parlez-en à votre médecin pour qu’il ait une vision générale des conséquences de votre maladie au quotidien. (8)



  1. Ameli. Psoriasis. https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/assure/sante/themes/psoriasis (consulté le 05/07/2020)
  2. Le psoriasis. Moniteur des pharmacies. Cahier 2 - n°3369 du 15 mai 2021
  3. Inserm. Psoriasis. https://www.inserm.fr/dossier/psoriasis/ (consulté le 05/07/2022)
  4. Insee. Estimation de la population au 1er janvier 2022 https://www.insee.fr/fr/statistiques/1893198 (consulté le 01/06/2022)
  5. Inserm. Maladies auto-immunes. https://www.inserm.fr/dossier/maladies-auto-immunes/ (consulté le 01/06/2022)
  6. De Masson A et al. Immunopathologie du psoriasis - From bench to bedside. Med Sci. 2016; 32(3):253-9
  7. Gelmetti C. Therapeutic moisturizers as adjuvant therapy for psoriasis patients. Am J Clin Dermatol. 2009; 10Suppl 1:7-12
  8. France Psoriasis. https://francepsoriasis.org/la-maladie/comprendre/psoriasis/ (consulté le 05/07/2022)
  9. Aflar. https://www.aflar.org/category/vivreavec/rhumatisme_psoriasique_vivre_avec/ (consulté le 10/06/2022)
  10. Bens G et al. Psoriasis : une maladie systémique. Presse Med.2012; 41 (4) : 338-48