Icone retour accueil

La prise en charge des soins

La maladie de Parkinson fait partie des maladies chroniques classées Affection Longue Durée (ALD) par le code de la Sécurité sociale.

La déclaration de l’affection longue durée est faite par le médecin traitant, qu’il exerce en ville ou en établissement de santé : Il établit un protocole de soins qu’il envoie au médecin conseil de la Caisse de Sécurité sociale dont dépend l’assuré. Ce protocole, qui est périodiquement révisable, définit les soins pris en charge à 100 % ainsi que la liste des praticiens en charge du suivi du patient pour le traitement de l’ALD.1,2

Les centres Experts Parkinson 3

Il existe 25 centres experts Parkinson en France. Votre médecin pourra vous orienter vers le centre le plus proche :

Carte des centres experts Parkinson en France

Les indemnités journalières

  • Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent bénéficier d’indemnités journalières.5

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : https://www.france-assos-sante.org/publicationsdocumentation/fiches-pratiques/

  • Elles peuvent aussi avoir droit à certaines aides financières en fonction de la gravité de leur maladie.6

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : https://www.ameli.fr/assure/droits-demarches/invalidite-handicap/handicap

  • Les patients salariés peuvent obtenir un travail à temps partiel avec paiement d’indemnités journalières. Il est prescrit par le médecin traitant pour motif thérapeutique.7

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F144

Les aides humaines et matérielles 8

Il est possible de rendre son logement et sa voiture plus adaptés, de s’équiper de matériel qui facilite la vie quotidienne, de se faire aider pour certaines tâches courantes devenues trop difficiles.

Un certain nombre d’équipements figure sur la liste des produits remboursés selon le tarif défini par l’Assurance maladie et sur prescription médicale.

Pour en savoir plus :

Trouver les bonnes adresses et les bons conseils

Pour connaître les services et les aides auxquels on a droit, il est possible de se rendre à la mairie qui délivre bon nombre d’informations utiles. Elle peut également orienter vers une assistante sociale, à même de répondre à toutes les questions d’ordre socio-professionnel.

Les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH), sont chargées de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches. Il existe une MDPH par département qui s’appuie sur les compétences d’une équipe de professionnels médico-sociaux (médecins, infirmiers, assistantes sociales, ergothérapeutes, psychologues, etc.). Au-delà des décisions d’attribution des aides et prestations, les MDPH ont pour mission d’informer et conseiller les personnes handicapées et leurs familles.

Les droits et aides sociales pour les aidants

L’aide à l’apprentissage du travail d’aidant 4

Un « Guide de l’aidant familial » est publié par le ministère de la Santé et des Solidarités et est régulièrement mis à jour. Ce guide offre aux aidants :

  • De nombreux conseils pour les aider au quotidien,
  • Des indications sur les droits de la personne aidée et ceux de la personne aidante, les numéros de téléphones et les noms d’organismes et d’associations vers qui se tourner pour obtenir de l’aide, etc.

Le document est disponible ici : http://www.mdph37.fr/fichiers/Guide%20-%20Brochure/Guide_de_l_aidant_familial.pdf

Les congés pour un salarié du privé ou un agent de fonction publique

Salarié du privé ou de la fonction publique, un aidant peut suspendre ou réduire son activité pour accompagner une personne affectée par la maladie ou le handicap selon des modalités définies par le droit du travail.9

Le cas particulier du conjoint

Le conjoint qui fait le choix de quitter son emploi de salarié pour accompagner la personne malade ne peut obtenir de compensation lui permettant de maintenir ses revenus.

Il peut selon sa situation envisager éventuellement :

  • Un congé sabbatique non rémunéré
  • Une mise en disponibilité pour les agents de l’État
  • Une retraite anticipée pour les fonctionnaires dont le conjoint est atteint d’une maladie incurable ou incapable de travailler et ayant besoin d’assistance, à condition d’avoir au moins 15 ans de services.10

Les aides financières pour les aidants 11

Aide Personnalisée d’Autonomie et aide salariée

La loi autorise un bénéficiaire de l’Aide Personnalisée d’Autonomie (APA) à employer, sur les fonds de cette allocation, un membre de sa famille excepté le conjoint, concubin ou partenaire de Pacs.

En tant qu’employeur, la personne âgée doit effectuer toutes les démarches liées à ce statut :

  • Contrat de travail,
  • Déclaration à l’Urssaf,
  • Versement du salaire.

Le droit au répit12

Le droit au répit est reconnu par une loi entrée en vigueur en 2016 pour les aidants s’occupant de personnes bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et qui assurent un soutien à domicile indispensable à leur proche. L’allocation d’un montant de 500 euros chaque année par personne aidée permet de financer l’accueil de l’aidé (accueil de jour, accompagnement à domicile, séjours de vacances) durant le temps de répit de l’aidant.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/

Références

  1. France Assos Santé. Fiches pratiques. C.5 Régime des affections de longue durée (ALD). Disponible sur : http://www.france-assos-sante.org/publications-documentation/ fiches-pratiques. (Consulté le 29/05/2020)
  2. HAS. Actes et prestations Affection de Longue Durée. Maladie De Parkinson. Novembre 2017.
  3. Ministère des Solidarités et de la Santé. La maladie de Parkinson. Disponible sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-neurodegeneratives/article/la-maladie-de-parkinson. (Consulté le 29/05/2020)
  4. Ministère des Solidarités et de la Santé. Guide aidant. Disponible sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/aidantsun-guide-pratique-a-votre-destination. Assos Santé. Fiches pratiques. D.1 Les revenus des salariés en arrêt maladie. (Consulté le 29/05/2020)
  5. Disponible sur : https://www.france-assos-sante.org/publicationsdocumentation/fiches-pratiques/. (Consulté le 29/05/2020)
  6. Ameli. Aides financières Handicap. Disponible sur : https://www.ameli.fr/assure/droitsdemarches/invalidite-handicap/handicap. (Consulté le 29/05/2020)
  7. Service-public.fr. Arrêt maladie : reprise du travail du salarié. Disponible sur : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F144. (Consulté le 29/05/2020)
  8. Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie. Vivre à domicile avec la maladie de Parkinson. Disponible sur : https://www.pour-les-personnagees.gouv.fr/vivredomicile/vivre-domicile-avec-la-maladie-de-parkinson. (Consulté le 29/05/2020)
  9. France Assos Santé. Santé et travail. Fiches pratiques D.5 Accompagner une personne malade ou en situation de handicap : les dispositifs prévus par le droit du travail. Disponible sur : https://www.france-assos-sante.org/publicationsdocumentation/fiches-pratiques/. (Consulté le 29/05/2020)
  10. AFP. Les aides humaines et matérielles. Disponible sur : https://www.franceparkinson.fr/vivre-avec-la-maladie/vos-droits/aides-humaines-materielles/. (Consulté le 29/05/2020)
  11. Pour les personnes âgées. Être rémunéré pour l’aide apportée à son proche. Disponible sur : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/solutions-pour-les-aidants/soutien-financier/etre-remunere-pour-laide-apportee-a-son-proche. (Consulté le 29/05/2020)
  12. Pour les personnes âgées. Droit au répit ? Disponible sur : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr. (Consulté le 29/05/2020)

FR-NEUR-200011-06/2020

PARTAGER CET ARTICLE