Icone retour accueil
DOSSIER : Quotidien

Polyarthrite rhumatoïde : quelle alimentation?

Manger équilibré est excellent pour tous, ce n’est plus un secret. Mais c’est encore plus nécessaire lorsqu’on est atteint d’une polyarthrite rhumatoïde !

Les kilos en trop peuvent aggraver la polyarthrite rhumatoïde

Comme pour toute arthrite, maintenir un poids normal est salutaire : des kilos en trop peuvent augmenter la raideur, la douleur et le gonflement des articulations. La solution ? Veillez à adapter la quantité de nourriture à votre activité et, si cela s’avère nécessaire, essayez de perdre du poids.

Bon, avouons-le : il n’y a pas de miracles ! Réduire les aliments gras et sucrés sera toujours le meilleur moyen de limiter l’apport en calories. Si le sucré est votre pêché mignon, orientez vos préférences ! Troquez les petits gâteaux contre des fruits secs ou du riz au lait et des bananes. Utilisez des épices, notamment la cannelle, pour rehausser le goût de certains plats. Préférez la stevia (un édulcorant naturel pauvre en calories) au sucre en poudre. Et si l’envie d’un dessert vous démange vraiment, optez pour une crème renversée aux fruits rouges ou un gâteau au chocolat allégé en matière grasse.

Enfin, si vous avez un peu de temps devant vous, pourquoi ne pas préparer vos plats à l’avance et les congeler ? Un curry de légumes, des papillotes de saumon ou un tajine à base de poulet… Les possibilités sont infinies ! Cela vous permettra d’avoir toujours un plat équilibré sous la main et de ne pas tomber dans le piège de la pizza livrée à domicile si vous êtes trop fatigué(e) pour cuisiner.

L’impact du régime alimentaire sur la polyarthrite rhumatoïde

Vous avez peut-être trouvé des articles vantant les mérites de tel régime ou précisant qu’éliminer ou favoriser certains aliments pourrait soulager votre polyarthrite rhumatoïde. Ne foncez pas tête baissée ! Il n’existe aucune preuve formelle pour étayer ces hypothèses. Ceci étant, toute personne est différente et si vous avez pu constater que vos symptômes s’aggravent avec certains aliments, essayez de définir un autre modèle d’alimentation tout aussi équilibré.

Le meilleur moyen de vérifier, sur vous, quels aliments seraient liés aux symptômes de votre polyarthrite rhumatoïde est de tenir un journal d’alimentation. Faites-y l’inventaire de tout ce que vous mangez, analysez votre état de santé et notez les symptômes que vous pouvez remarquer. Lors de votre prochaine consultation, montrez ce journal à votre médecin et discutez avec lui d’une adaptation de votre régime alimentaire.

Une alimentation saine à la portée de tous

Les solutions sont multiples et variées :

  • troquez le pain blanc ou les pâtes classiques contre leur version complète ;
  • placez des fruits secs et des noix aux endroits stratégiques de votre domicile ou de votre bureau pour les petits creux en cours de journée ;
  • relevez vos plats et sauces pour les pâtes de légumes ;
  • remplacez les sodas par des infusions ou encore de l’eau gazeuse agrémentée d’une rondelle de citron ;
  • mangez cinq fruits et légumes par jour et préférez les fruits pour vos petits goûters ;
  • mettez de l’huile d’olive sur votre morceau de pain au lieu de le tartiner de beurre…

Voici également quelques idées de recette légères mais gourmandes !

salade betteraves

Salade d’été à la betterave, accompagnée d’une sauce à la crème de raifort, avec sa truite fumée

Cette salade vous permettra de combler les apports en légumes mais également en oméga- 3 grâce au poisson gras.

Temps de préparation : 10 minutes
Nombre d’assiettes : 4

Brocoli violet aux haricots blancs, pignons de pin, piment et citron recette

Le brocoli n’est peut-être pas affriolant mais, accompagné d’haricots blancs et légèrement rehaussé, il fera une entrée ou un accompagnement parfait… en plus de participer à votre apport quotidien en légumes !

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Nombre d’assiettes : 4

PARTAGER CET ARTICLE