Icone retour accueil
DOSSIER : Prise en charge de la maladie de Parkinson

Traitements oraux de la maladie de Parkinson

Les traitements de la maladie de Parkinson sont symptomatiques, cela signifie qu’ils ne permettent pas de la guérir mais de réduire ses symptômes afin d’améliorer la qualité de vie des patients. Ces médicaments agissent en rétablissant la transmission dopaminergique entre les neurones.1

La L-Dopa, précurseur de la dopamine 1

Ce médicament est un précurseur de la dopamine capable d’atteindre le cerveau. Il est capté par les neurones dopaminergiques qui le transforme en dopamine par l’intermédiaire d’une enzyme, la dopa-décarboxylase. La dopamine ainsi formée peut être relarguée par les neurones afin de rétablir la motricité et son contrôle.

Les agonistes dopaminergiques

Ce sont des substances qui, en mimant la dopamine, vont stimuler directement les récepteurs dopaminergiques au niveau des synapses.

Les « ICOMT » (Inhibiteurs de la catécholamine-o-méthyltransférase)

Ces traitements vont réduire la dégradation naturelle de la dopamine et renforcer les effets du traitement par la L-Dopa.

Les « IMAO-B » (inhibiteurs de la monoamine oxydase B)

Comme les ICOMT, ces traitements réduisent la dégradation de la dopamine et renforcent l’effet du traitement.

Les anticholinergiques

Ces substances sont parfois utilisées dans les formes tremblantes de la maladie.

Références

  1. Pharmacomedicale.org. Collège National de Pharmacologie Médicale. https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/l-dopa Mis à jour le 15/05/2019.

FR-NEUR-200011-06/2020

PARTAGER CET ARTICLE