Icone retour accueil
DOSSIER : Inhibiteurs de JAK

L’observance, ou comment bien prendre son traitement par un inhibiteur de JAK

L’observance thérapeutique est le fait de respecter scrupuleusement la prescription et les recommandations de votre médecin.1 Cela revient à prendre le traitement prescrit :

check liste
  • à la bonne dose,
  • à la bonne fréquence
  • et pendant la bonne durée (1 semaine, 1 mois… ou en continu pour une maladie chronique).

L’observance est une condition indispensable à l’obtention et au maintien de l’efficacité d’un traitement. En effet, une mauvaise observance en début de traitement ne permettra pas d’obtenir l’efficacité attendue, tandis qu’une perte d’observance après disparition des symptômes mais avant la fin d’un traitement expose au risque de voir revenir les symptômes. Il est difficile de juger de l’efficacité d’un traitement s’il n’a pas été correctement pris.1

Dans le cadre d’un traitement au long cours, une bonne observance est essentielle pour s’assurer que le traitement convient. S’il s’avère efficace et bien toléré, alors l’observance est la condition pour maintenir l’efficacité dans la durée, améliorer la qualité de vie et éviter l’aggravation de la maladie.1

Il est donc essentiel de prendre le traitement par un inhibiteur de JAK de façon régulière et continue, et cela même quand les symptômes ont diminué ou disparu.2,3

Comment bien prendre son traitement en pratique ?

Pour ne pas oublier votre traitement par un inhibiteur de JAK, il est conseillé de le prendre chaque jour à la même heure.2,3

Pour vous aider, vous pouvez utiliser un calendrier de prises, à compléter pendant les 10 premières semaines de votre traitement, en indiquant chaque jour l’horaire de prise du traitement.

Au moment de la prescription de votre traitement inhibiteur de JAK, une carte de surveillance, qui comporte des données de sécurité sur votre traitement, pourra vous être remise par votre médecin.2

Quelques conseils pratiques2 :

  • Si vous avez oublié de prendre votre inhibiteur de JAK, reportez-vous à la notice de votre médicament.
  • Si vous avez pris plus d’inhibiteurs de JAK que vous n’auriez dû, contactez votre médecin.
  • En cas de doute ou de questions, demandez plus d’informations à votre médecin ou votre pharmacien.

Pour en savoir plus, consulter notre brochure :

SOURCES

  1. Desbrus-Qochiba A, Cathébas P. Obéir ou adhérer ? L’observance thérapeutique en question. Médecine & Longévité. 2012;4:111-22
  2. Notices des médicaments inhibiteurs de JAK.
  3. HAS. La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde. Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde. Décembre 2018.

PARTAGER CET ARTICLE