Icone retour accueil
DOSSIER : Inhibiteurs de JAK

Démarrer un traitement par un inhibiteur de JAK

Les examens à réaliser avant la prescription d’un inhibiteur de JAK

Avant de vous prescrire un traitement par un inhibiteur de JAK, votre rhumatologue réalisera un certain nombre d’examens et vous posera des questions afin d’écarter les situations pour lesquelles ce traitement serait contre-indiqué. (1,2)

Des tests sanguins pourront vous être prescrits avant votre traitement par un inhibiteur de JAK afin de vérifier votre taux de globules rouges et de globules blancs, votre taux de cholestérol et votre taux d’enzymes hépatiques.

Ils permettent de s’assurer que le traitement par un inhibiteur de JAK n’est pas contre-indiqué. (3)

Les examens à réaliser peuvent être différents selon le traitement qui vous aura été prescrit. Pour une information complète, veuillez vous reporter à la notice de votre médicament.

Ce n’est qu’après vérification des différents points préalables à la prise du traitement que votre médecin réalisera la prescription adaptée à votre situation clinique.

Les cas dans lesquels un inhibiteur de JAK ne peut pas être prescrit 

Votre rhumatologue ne vous prescrira pas un inhibiteur de JAK si : (3)

allergies jak

vous êtes allergique aux inhibiteurs de JAK ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament

grossesse

vous êtes enceinte ou pensez l’être

Pour en savoir plus : Inhibiteurs de JAK et grossesse

Ces contre-indications sont communes à tous les inhibiteurs de JAK mais chaque inhibiteur de JAK a également ses propres contre-indications. Il est important de se référer à la notice du médicament qui vous a été prescrit pour une information complète sur le médicament.

Pensez à informer votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou envisagez de prendre un autre médicament. (3)

Être à jour dans ses vaccinations 3

Avant de démarrer un traitement par un inhibiteur de JAK, il est important d’être à jour dans ses vaccinations, conformément au calendrier vaccinal en vigueur.

Il est recommandé de ne pas administrer de vaccins vivants pendant le traitement par un inhibiteur de JAK.

Suivant votre situation, votre médecin pourra vous proposer de réaliser certains vaccins avant de démarrer le traitement par un inhibiteur de JAK.

Pour en savoir plus sur les vaccins :
consulter le calendrier vaccinal

Pour en savoir plus, consulter notre brochure :

SOURCES

  1. Ameli. (page consultée le 29/10/2019). Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, [en ligne]. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/polyarthrite-rhumatoide/traitement
  2. Daien C, et al. Actualisation des Recommandations de la Société française de rhumatologie pour la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde. Revue du rhumatisme. 2019;86 :8-24.
  3. Notices des médicaments inhibiteurs de JAK.

PARTAGER CET ARTICLE