Histoires de malades

Histoires de malades.

Voici quelques conseils et témoignages qui pourraient vous aider.

Je peux à nouveau voyagerFrançoise, 52 ans

Françoise nous explique comment elle a repris confiance en elle et parvient de nouveau à voyager avec sa SPA (Spondyloarthrite Axiale)

J’ai commencé à avoir des problèmes de dos, il y a 3 ans. Ce n’était pas vraiment douloureux mais les raideurs m’empêchaient de faire des tâches ménagères et m’handicapaient dans mes mouvements. Je suis donc allée consulter mon médecin généraliste… puis un rhumatologue. A l’hôpital, après avoir passé une série d’examens (notamment des radios), on m’a diagnostiqué une spondyloarthrite, avec un peu d’arthrose.

Pendant un certain temps, j’ai essayé de gérer mes symptômes sans antalgique : je faisais des séances de kinésithérapie, des exercices d’étirement et du sport avec des séances de pilates. J’ai eu moins de raideurs pendant quelques temps, puis, mes symptômes se sont aggravés. Je n’arrêtais pas de faire des allers-retours chez mon médecin et mon rhumatologue. Des douleurs dans les genoux et dans le dos sont apparues ; je suis même tombée à 2 reprises dans les escaliers. Cela devenait impossible à vivre au quotidien. J’ai commencé à prendre des antalgiques, qui étaient tellement puissants qu’ils me rendaient somnolente et je ne parvenais même plus à faire toutes les petites choses du quotidien, j’avais même du mal à sortir de mon lit à cause des raideurs et je n’arrivais que laborieusement à m’habiller ! Mon mari m’a incroyablement soutenue, de même que mon dernier fils qui vit encore à la maison. Mais ma qualité de vie s’était détériorée et j’en souffrais.

Il y a 3 mois, mon rhumatologue m’a proposé de prendre un traitement anti-TNFα. Et depuis que je le prends, je me sens beaucoup mieux*. Ma qualité de vie et mon moral sont remontés en flèche ! J’ai gagné en souplesse et en mobilité : je n’ai plus ces raideurs matinales et je n’ai plus besoin de prendre autant d’antalgiques. Tous les petits gestes du quotidien sont désormais plus simples : aller faire les courses, me laver les cheveux et m’habiller, entrer et sortir de la baignoire… je dois encore faire attention, mais j’ai retrouvé mon autonomie.

Il était devenu terriblement difficile de partir en voyage avant ce traitement. Les trajets en voiture étaient tout simplement insupportables et je devais sans cesse m’arrêter pour pouvoir m’étirer. Mais nous avons récemment fait un petit séjour avec un trajet de 2 heures… et tout s’est bien passé ! En août, ma nièce se marie à l’étranger et le vol dure 10 heures. Je ne l’aurais même pas envisagé avant, mais là, j’ai bon espoir d’y arriver.

* Les traitements agissent différemment pour chaque personne. Si votre anti-TNF α se révèle efficace pour vous, vous en constaterez les bienfaits au bout de 12 semaines. Toutefois, certaines personnes ont ressenti des effets plus tôt.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les Cookies cliquez ici

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer