Icone retour accueil
DOSSIER : En savoir plus

Questions/Réponses sur la maladie de Parkinson

Le tremblement est-il le signe le plus fréquent de la maladie de Parkinson ?

Contrairement à cette idée reçue, le tremblement ne concerne que 70 % des patients parkinsoniens au moment du diagnostic. En revanche, d’autres symptômes sont beaucoup plus fréquents : ainsi, les lenteurs du mouvement (“bradykinésie”) touchent 77 à 98% des patients et la rigidité 89 à 99%.1

La maladie de Parkinson est-elle une maladie du sujet âgé ?

L’apparition de la maladie est rare avant 45 ans, avec un pic autour de 70 ans. Cette maladie touche 1% des plus de 65 ans.3

La maladie de Parkinson est-elle héréditaire ?

Dans la majorité des cas (85 à 90%), la maladie de Parkinson n’est pas héréditaire2. Toutefois, comme il s’agit d’une pathologie assez répandue3, il n’est pas exceptionnel qu’elle touche plusieurs membres de la même famille sur plusieurs générations. Dans 10 à 15% des cas, il existe des formes héréditaires ; elles sont évoquées lorsque le début de la maladie est précoce. 2,3

La maladie de Parkinson est-elle une maladie rare ?

En France, 25 000 nouveaux cas sont diagnostiqués par an.5
Il s’agit de la seconde maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer et d’une cause majeure de handicap chez le sujet âgé.3

La maladie est-elle d’évolution rapide ?

Non, généralement la maladie de Parkinson évolue lentement sur plusieurs années.

Pour être sûr qu’il s’agit d’une maladie de Parkinson, faut-il passer une IRM ou un scanner ?

Le diagnostic repose sur l’examen clinique réalisé par le neurologue. Le recours à ces technologies n’est en général pas nécessaire, sauf en ce qui concerne les formes précoces.6

Les traitements permettent-ils de guérir la maladie de Parkinson ?

Les traitements sont symptomatiques, c’est-à-dire qu’ils permettent d’améliorer les signes de la maladie en compensant le manque de dopamine. En revanche, ils n’agissent pas sur l’altération des cellules nerveuses, donc ils ne guérissent pas la maladie de Parkinson. 4

Les traitements ont-ils beaucoup d’effets indésirables ?

Comme tous les traitements, ceux de la maladie de Parkinson ne sont pas dépourvus d’effets indésirables 4. Pour plus d’information sur ces derniers, se référer à la notice du/des médicament(s) prescrit(s) par votre médecin.

J’ai une maladie de Parkinson, dois-je arrêter le sport ou les activités
physiques ?

Bien au contraire, il est recommandé de garder une activité physique régulière destinée à entretenir la souplesse et la résistance à l’effort. 1

Dois-je adapter mon régime alimentaire ?

Dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire de modifier son régime alimentaire. Néanmoins, chez certains patients, il existe une compétition entre l’absorption du traitement et certains aliments, en particulier les protéines. Dans ces cas particuliers, il peut être recommandé de réduire la quantité de protéines lors du repas du midi au profit de celui du soir afin d’améliorer l’efficacité du traitement. 1

Références

  1. Maladie de Parkinson et syndromes apparentés : techniques et modalités de la prise en charge non médicamenteuse des troubles moteurs. HAS.
  2. HAS. Guide du parcours de soin Maladie de Parkinson. 2014.
  3. Dossier Maladie de Parkinson. Site Internet de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm). Février 2015. https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/parkinson-maladie. (Consulté le 29/05/2020).
  4. Pharmacomedicale.org – Antiparkinsoniens, les points essentiels
  5. Moisan F, Kab S, Moutengou E, Boussac-Zerebska M, Carcaillon-Bentata L, Elbaz A. « Fréquence de la maladie de Parkinson en France. Données nationales et régionales 2010-2015. »
  6. Collège des Enseignants de Neurologie. Maladie de Parkinson. Disponible sur : https://www.cen-neurologie.fr/deuxi%C3%A8me-cycle%20/maladie-parkinson. (Consulté le 29/05/2020)

FR-NEUR-200011-06/2020

PARTAGER CET ARTICLE