Icone retour accueil
DOSSIER : Traitement par anti-TNF alpha

L’injection des traitements anti-TNF alpha

Compte tenu du risque potentiel rare mais grave de réactions systémiques à l’injection incluant des réactions anaphylactiques avec les traitements de fond biologiques qui incluent les anti-TNFα, il est conseillé que la 1ère injection sous-cutanée de ces médicaments soit réalisée dans une structure de soins adaptée(3).

Deux modes d’injection possibles pour les anti-TNF alpha

Administration intraveineuse

Le traitement par voie intraveineuse est administré à l’hôpital (en hôpital de jour) lors d’une hospitalisation d’environ une demi-journée. L’équipe médicale s’assure de la qualité du produit et du matériel de perfusion et suit le bon déroulement de celle-ci. Vous devez suivre scrupuleusement les consignes données par les équipes médicale et paramédicale.

Administration sous-cutanée

Un(e) infirmier(e) peut réaliser vos injections sous-cutanées à domicile. Vous pouvez également les réaliser vous-même, ou demander à un proche de le faire pour vous, après avoir reçu une formation adaptée par le médecin ou l’infirmier(e) et après avoir lu attentivement la notice du médicament anti-TNFα.

En effectuant l’injection sous-cutanée vous-même, vous pourrez adapter le moment de l’injection à votre vie quotidienne et l’inclure ainsi dans une routine. Vous devrez suivre scrupuleusement les consignes données par le médecin ou l’infirmier(e).

Pour plus d’informations, lire attentivement la notice jointe au médicament.

Comment réaliser l’injection sous-cutanée ?

Choisir un moment calme de la journée.

  • Lorsque le médicament a été conservé au froid, sortir la boîte du médicament du réfrigérateur quelques minutes avant l’injection afin qu’il ne soit pas trop froid

  • Se laver les mains au savon et les essuyer avec une serviette propre ou des mouchoirs en papier.
  • Préparer l’injection sur un plan de travail propre (si possible nettoyé à l’eau de Javel diluée ou à l’alcool)

  • Choisir une zone à piquer : cuisse ou abdomen et distante de la dernière zone d’injection d’au moins 3 cm

  • Utiliser un tampon alcoolisé pour désinfecter la zone à piquer, puis injecter lentement le produit. Après l’injection, désinfecter à nouveau le point de piqûre avec une compresse imbibée d’alcool sans frotter et mettre un pansement si nécessaire (si cela saigne par exemple).

  • Jeter le matériel d’injection immédiatement après usage dans le collecteur de déchets DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux) . Ne surtout pas jeter ce matériel dans la poubelle des ordures ménagères !

Il existe des gestes simples afin de limiter la survenue d’une douleur ou de réactions après l’injection :

  • Placer une poche réfrigérée sur la zone d’injection avant de réaliser la désinfection et l’injection, ce qui permet de désensibiliser la peau
  • Varier les sites d’injection (cuisse, abdomen)
  • Ne pas masser, ni frotter la zone après l’injection

Comment éliminer le matériel d’injection ?

L’obligation d’éliminer les déchets de soins tels que des aiguilles usagées incombe au producteur de déchets (patient ou professionnel de santé qui réalise l’injection). Ces déchets sont appelés des DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux)(2)

A lire aussi : Que faire des déchets de soins (DASRI) ?

Vous ne devez surtout pas jeter vos déchets de soins dans votre poubelle d’ordures ménagères. Vous devez utiliser un collecteur adapté, que vous pouvez vous procurer gratuitement chez votre pharmacien.

Ne minimisez pas ces recommandations, notamment si vous êtes nourrice ou famille d’accueil, car c’est votre responsabilité juridique civile qui serait mise en cause si une tierce personne venait à se piquer avec une aiguille usagée. (1)

Sources

  1. Article R.1335-2-3 du code de la santé publique et Articles 1382 et 1383 du code civil
  2. Institut national de Recherche et de Sécurité – Déchets infectieux : Élimination des DASRI et assimilés – Prévention et réglementation – Septembre 2011
  3. Fiche d’information thérapeutique des anti-TNFα

PARTAGER CET ARTICLE