Icone retour accueil
DOSSIER : A propos des anti-IL23

Prescription d’un traitement anti-IL23

Les anti-IL23 font partie des traitements qui nécessitent une première prescription par un dermatologue ou un médecin interniste habilité dans un centre hospitalier (hôpital ou clinique).1

Une nouvelle prescription devra être effectuée tous les ans par un spécialiste habilité dans un centre hospitalier lors d’une consultation annuelle.1

Dans l’intervalle, le renouvellement de votre traitement peut être fait par un médecin dermatologue ou un médecin interniste de ville habilité.1

La prescription à l’hôpital n’est obligatoire qu’au début du traitement puis une fois par an.

Vos professionnels de santé

Plusieurs professionnels de santé peuvent vous suivre tout au long de votre traitement :

  1. Le dermatologue hospitalier ou le médecin interniste (à l’hôpital ou en clinique) qui sont les seuls habilités à faire la première prescription et à la renouveler tous les ans
  2. Le dermatologue libéral (exerce en cabinet de ville). C’est lui qui prend la décision de vous envoyer consulter le dermatologue hospitalier. Il est le partenaire du spécialiste hospitalier pour votre suivi et pour gérer les éventuels effets indésirables et discuter d’un éventuel changement de traitement. Il pourra renouveler votre traitement dans l’intervalle des 12 mois suivant la prescription du médecin hospitalier
  3. Le médecin traitant qui a un rôle important car c’est le premier consulté en cas de problème. Il est important qu’il soit informé de votre traitement
  4. Le pharmacien, c’est lui qui commande et délivre votre traitement. Il pourra vous aider à ne pas oublier le renouvellement. En cas de problème il pourra vous orienter vers le bon interlocuteur
  5. L’infirmier(ère), peut vous apprendre les gestes de l’injection sous-cutanée pour que vous puissiez les réaliser vous-même

Respecter la prescription (dose et fréquence)

Votre traitement a pour but de réduire les symptômes cutanés liés au psoriasis.

  • N’interrompez pas votre traitement sans en avoir parlé au préalable avec votre médecin : l’arrêt de votre traitement risquerait d’entraîner une reprise des symptômes2
  • Si vous avez reçu plus de traitement que prévu, informez votre médecin
  • En cas d’oubli, informez-en votre médecin
  • L’arrêt du traitement doit être fait en accord avec votre médecin dermatologue et dans certaines situations spécifiques

Les injections étant espacées, vous pouvez, pour vous souvenir du moment de la prochaine injection, inscrire par exemple la date sur un agenda, mettre un post-it sur le réfrigérateur, ou programmer une alarme quelques jours avant… Vous pouvez aussi demander à un proche et à votre pharmacien de vous rappeler la date de votre injection quelques jours avant.

N’hésitez pas à vous reporter à la notice de votre médicament pour plus de détails et à consulter votre médecin ou pharmacien pour toutes questions ou doutes que vous pourriez avoir.

Sources :

  1. Place dans la stratégie thérapeutique – HAS
  2. Notices des médicaments anti-IL23

PARTAGER CET ARTICLE