Icone retour accueil
DOSSIER : A propos des anti-IL23

Précautions à suivre sous traitement anti-IL23

L’injection des traitements anti-IL23

L’injection sous-cutanée est un geste simple que vous, ou l’un de vos proches, peut réaliser après avoir reçu une formation adaptée par un professionnel de santé.1

Une injection ne doit pas être réalisée1 :

  • Si la date de péremption du médicament est dépassée
  • Si l’aspect du médicament n’est pas conforme à celui décrit dans la notice
  • Si vous présentez une contre-indication décrite dans la notice
  • En cas de doutes, adressez-vous à votre médecin, pharmacien ou infirmier avant d’utiliser votre médicament

Les règles d’hygiène liées à l’auto-injection de votre traitement sont décrites dans la notice.1

Infections et réactions allergiques

Les anti-IL23 bloquant la cascade inflammatoire, l’organisme peut avoir des difficultés à se défendre face à une infection.

Vous devez donc être attentif à tout signe d’infection et de réaction allergique pour le signaler à votre médecin afin qu’il traite l’infection ou la réaction allergique et éventuellement, suspende le traitement par anti-IL23.

De même, une bonne hygiène dentaire est vivement conseillée pour éviter la survenue d’une infection dentaire.2

Informez votre médecin, pharmacien, infirmier/ère :

  • Si vous utilisez, avez récemment utilisé ou pourriez utiliser tout autre médicament
  • Certains types de vaccins ne doivent pas être administrés pendant votre traitement par anti-il 23

Reportez-vous à la notice de votre médicament pour plus d’informations.

Exemples de signes de réactions allergiques :

  • Des symptômes d’urticaire et d’essoufflement
  • Des difficultés à respirer ou à avaler
  • Un gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge
  • Des démangeaisons sévères de la peau, accompagnées d’une éruption cutanée rouge ou de boutons

Exemples de signes d’infection :

  • De la fièvre ou des symptômes pseudo-grippaux
  • Des douleurs musculaires
  • Une toux, un essoufflement
  • Une sensation de brûlure lorsque vous urinez ou un besoin d’uriner plus fréquemment que d’habitude
  • De la diarrhée ou des maux de ventre
  • La présence de sang dans les glaires (mucus)
  • Une perte de poids
  • Une peau chaude, rouge ou douloureuse
  • Des lésions sur le corps autres que celles liées à votre psoriasis

Vaccination

Suivant votre situation, votre médecin pourra vous proposer de réaliser certains vaccins avant de démarrer le traitement. Les vaccins dits « vivants » ne doivent pas être injectés pendant le traitement.1 De même il faut attendre un certain délai avant d’envisager l’administration de certains vaccins après l’arrêt du traitement.

Vaccins vivants attenués3 (contre-indiqués durant un traitement anti-IL23):
– BCG
– ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole)
– Varicelle, zona
– Fièvre jaune
– Poliomyélite oral
– Rotavirus
– Grippe

Le traitement par anti-IL23 doit être suspendu pendant plusieurs semaines avant toute vaccination par un vaccin vivant viral ou bactérien. De même, le traitement ne peut pas être repris immédiatement après la vaccination. Les différents délais dépendent de votre traitement.1

Pour en savoir plus, consulter le calendrier vaccinal.

Soins dentaires et intervention chirurgicale

Soins dentaires2

Pour limiter le risque d’infection, il est recommandé d’avoir une bonne hygiène dentaire et de faire régulièrement contrôler votre bouche.

  • Pour ce qui est des soins courants, ils présentent un faible risque d’infection et peuvent être réalisés pendant votre traitement par anti-IL23. Néanmoins, des antibiotiques préventifs pourront vous être prescrits
  • Pour ce qui est des soins invasifs, ils présentent un risque infectieux, car vos défenses immunitaires sont diminuées par l’action de l’anti-IL23. Ces soins devront être anticipés pour que votre dermatologue puisse vous indiquer la conduite à suivre avec votre traitement

Conseils pratiques

  • Ayez une bonne hygiène dentaire
  • Consultez régulièrement votre dentiste
  • Prévenez votre dentiste de vos traitements
  • Demandez l’avis de votre médecin avant les soins dentaires
  • N’interrompez votre traitement uniquement si votre médecin le décide
  • Prenez vos antibiotiques prescrits par le dentiste pendant toute la durée de leur prescription

En cas d’intervention chirurgicale4

  • Informez votre chirurgien de vos traitements
  • Prévenez votre dermatologue de l’intervention programmée afin qu’il vous indique la conduite à suivre avec votre traitement anti-IL23
  • Le traitement pourra être arrêté quelques semaines avant l’intervention selon votre risque d’infection, qui dépend de vos maladies antérieures et du type d’intervention
  • Un traitement antibiotique pourra vous être prescrit
  • Après l’intervention, consultez votre dermatologue pour savoir quand reprendre votre traitement anti-IL23 (après cicatrisation et en l’absence d’infection)
  • Si vous avez de la fièvre ou si la cicatrice présente des signes d’infection (rougeur, chaleur, douleur…) consultez votre médecin

S’il s’agit d’une opération d’urgence, c’est-à-dire non programmée

  • Une antibiothérapie préventive (pour éviter l’infection) pourra vous être donnée
  • Votre traitement anti-IL23 sera temporairement arrêté
  • Votre traitement ne sera repris que lorsque votre dermatologue jugera cela possible

Pour en savoir plus, consultez notre brochure :

Sources :

  1. Notice des médicaments anti-IL23.
  2. ANSM. Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire. Recommandations 2011.
  3. Vaccination Info service. https://professionnels.vaccination-info-service.fr/Aspects-scientifiques/Compositions-des-vaccins/Vaccins-vivants-attenues . Consulté le 04/11/2019.
  4. Menter A, Strober BE, Kaplan DH, et al. Joint AAD-NPF guidelines of care for the management and treatment of psoriasis with biologics. J Am Acad Dermatol. 2019;80(4):1029-1072

PARTAGER CET ARTICLE