Accueil
Rechercher
Vous êtes un professionnel de santé et vous êtes confronté dans votre pratique quotidienne à un patient sous anti-TNFα. Vous trouverez dans cette partie une synthèse des informations sur les anti-TNFα utiles à votre pratique professionnelle.
Professionnel de santé  : 


L'essentiel à retenir pour votre pratique quotidienne :
(Cliquez pour en savoir plus)
  • Les anti-TNFα sont notamment indiqués dans la prise en charge de certaines formes de Rhumatismes Inflammatoires Chroniques RIC (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante,  rhumatisme psoriasique, ...), de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn, ...), et dans certaines formes de psoriasis après échec au traitement conventionnel.
    Pour plus d'informations, se référer aux dictionnaires et aux littératures destinés aux professionnels de santé.
  • Ils permettent une amélioration souvent rapide des symptômes de ces maladies et des paramètres biologiques de l’inflammation et permettent également de ralentir voire de stopper les conséquences néfastes à long terme de l’inflammation (détérioration du cartilage, de l'os, déformations articulaires, sténoses et fistules des muqueuses du tube digestif…)

Conseils pratiques pour le patient
(Cliquez pour en savoir plus)
  • Informer le patient qu’il doit consulter son médecin généraliste au moindre doute notamment en cas de signes infectieux (affection des voies aériennes hautes, bronchite, plaie cutanée, infection urinaire, etc), ces derniers représentant la principale complication des anti-TNFα.
  • Alerter le patient que toute fièvre doit l'amener à consulter immédiatement son médecin généraliste et à interrompre transitoirement l’anti-TNFα jusqu’à guérison de l’infection.
  • Contacter son spécialiste en cas de problème chez un patient sous anti-TNFα.
  • Rappeler au patient que le moindre signe de gravité sous anti-TNFα doit conduire à une hospitalisation en urgence.
  • Rappeler au patient que lors d’une intervention chirurgicale ou de soins dentaires, il convient de prévenir son spécialiste afin de mettre en route des mesures prophylactiques.

Comment ne pas induire une peur « injustifiée » des anti-TNFα chez les patients?
(Cliquez pour en savoir plus)

Il est important de présenter une thérapeutique de manière objective et rassurante au malade afin de ne pas induire une peur "injustifiée" et génératrice d'un éventuel refus de traitement. C'est le rôle du spécialiste prescripteur. Il présente l'apport bénéfique de ce traitement pour le malade (symptômes, qualité de vie….), le recul d'utilisation et les effets indésirables rencontrés.
Les malades se retournent également vers leurs professionnels de santé de proximité.
Pour vous aider à mieux répondre à leurs sollicitations, voici des éléments de réponse :
Les anti-TNFα sont employés pour le traitement de certaines formes de maladies inflammatoires chroniques pour réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie des malades, lorsque les autres traitements n’ont pas fonctionné ou n'ont pas été bien tolérés.
Ils sont utilisés en France depuis 1999, avec une expérience dans les MICI, la polyarthrite rhumatoïde et les autres rhumatismes inflammatoires chroniques, et le psoriasis.

Les effets indésirables rapportés sont :

  • la réaction allergique : rare, de type urticaire superficielle ou profonde.
  • la réaction locale au point d’injection : cette réaction est souvent bénigne et s’estompe au fur et à mesure des injections. Certaines mesures préventives permettent de réduire ce risque. Plus d’information (lien vers réduire les réactions au point d'injection)
  • le risque infectieux : prévenir le patient qu’en cas de symptômes, il doit vous contacter rapidement et stopper son traitement.
  • le risque de tuberculose : un dépistage par IDR et une radiographie des poumons sont réalisés avant l’instauration du traitement afin d’éviter de réactiver une tuberculose latente. Un traitement antituberculeux est si besoin mis en route avant de débuter le traitement.
  • le risque de tumeur maligne : un risque rare de développer certains cancers peut exister sous anti-TNFα sans que le rôle causal de ce traitement ou de la maladie sous-jacente n’ai pu être formellement démontré (les patients porteurs de maladies inflammatoires sévères ayant un risque accru de lymphopathies).
  • Certaines situations particulières doivent être prévues et anticipées : intervention chirurgicales, certaines vaccinations, désir de grossesse, voyages… Le dialogue avec le patient et son suivi régulier est donc primordial.

Pour plus d’information, se rapporter au résumé des caractéristiques du produit.

En cas d’interrogation sur les modalités de suivi d’un patient sous traitement anti-TNFα, n’hésitez pas à faire part de vos questions au spécialiste prescripteur.



Télécharger le livret "Parcours bon usage anti-TNF alpha Un Guide à l'usage des professionnels de santé confrontés à des patients sous anti-TNFα existe,
vous pouvez obtenir ce guide en appelant le
Numéro vert 0 805 709 710*

 


Informations générales sur les maladies inflammatoires chroniques   :
(Cliquez pour en savoir plus)

Evaluation de l'atteinte cutanée dans le psoriasis (% du corps atteint)

La surface d'une main (paume et doigts) correspond à 1 % de la surface corporelle

 

Outils d'évaluation :
Suivez le PBU avec votre malade

Quizzs d’évaluation
(Cliquez pour en savoir plus)

Ces questionnaires vous sont proposés à titre strictement indicatif et ne sauraient vous permettre d’établir une évaluation médicale ou diagnostique. Toute information, décision ou alternative thérapeutique liées à vos patients s’effectuent sous vos seules et entières responsabilités et contrôles conformément à vos obligations professionnelles.




* Appel gratuit depuis un poste fixe uniquement en France, du lundi au vendredi de 9h à 20h.

* avec vous
Nous contacter :: Notice légale :: Mentions légales :: Crédits :: Plan du site :: AbbVie
«  Tous droits réservés. Marques déposées. © 2008 AbbVie »